© 2016 originally by Design for life

Proudly created with Wix.com

Capsule-santé: la colique!

February 7, 2017

 

Si vous êtes un parent et que vous lisez cette capsule, vous devez sans doute vous exclamer de la même manière que moi en lisant le sujet du jour. En effet, la ‘’maux’’dite  colique fait partie d’un des phénomènes le plus redouté chez les nouveaux parents car elle n’est  ni une maladie ni un phénomène à traitement clair. Elle fait même souvent l’objet de mythe. Cependant,  elle est bel et bien fréquente dans les premières semaines de vie du nourrisson. Selon certaines études,  10 à 15% des nourrissons en parfaite santé souffrent de colique avant l’âge de 3-4 mois.

 

Malgré que la colique semble provenir d’un trouble intestinal, les causes d’origines demeurent inconnues.  Contrairement aux bébés atteints de reflux gastro-œsophagien ou d’intolérance à la protéine bovine et/ou au lactose, la colique survient lorsque bébé avale de l’air en pleurant ou en mangeant.  Et ce, peu importe s’il est nourri au sein ou au biberon. Il est donc important de reconnaître les symptômes d’une colique et de la différencier d’un problème digestif grave.

 

Par ailleurs, des symptômes plus évidents nous permettent de la distinguer: pleurs intenses et stridents qui durent au-delà de 3 heures par jour et au moins 3 fois par semaine et ce, étalés sur plusieurs semaines consécutives. Si vous remarquez que bébé a le visage rouge et crispé, qu’il a le dos arqué, les poings serrés et qu’il replie les jambes sur son abdomen ou raidit les muscles de son ventre et bien c’est sûrement une ‘’maux’’dite colique qui commence! La colique apparaît normalement sans raison apparente 3 semaines après la naissance et devient plus intense vers la 6ème semaine de vie. Elle survient principalement en fin de journée. On remarque heureusement un état bon général car il n’a ni diarrhée, ni vomissements et ne souffre pas de fièvre. Si bébé mange et boit bien, qu’il joue lorsqu’il n’est pas en crise, il n’y a pas de quoi s’inquiéter.  Les périodes de colique cessent environ vers l’âge de 4 mois.

 

Le problème avec la colique, est qu’il n’y a aucun traitement ni de remèdes miracles. Pourtant nous, parents, avons très vite tendance à se jeter sur les médicaments contre les coliques et les recettes de grand-mère. Il est toujours mieux de consulter un médecin ou un pharmacien avant de donner un produit naturel ou un médicament contre les coliques à un nouveau-né. Si bébé fait réellement  une colique, essayer de réconforter bébé dès les premiers pleurs. Faites du peau-à-peau, chantez-lui une berceuse et favorisez un environnement calme. Mettez de la musique douce, donnez lui un bain tiède, faites lui un petit massage ou une séance de pédalo avec les jambes. Si vous avez épuisé la liste de solution, une petite promenade en voiture avec bébé vous permettra également de changer d’air. Ces quelques trucs peuvent aider à calmer bébé et réduire les pleurs reliés aux coliques.

 

En tant que parent, lorsqu’on est confronté à l’impuissance et à l’échec du réconfort de son bébé, on peut facilement se sentir incompétent. Voir son bébé pleurer est très difficile. Dites-vous que vous êtes un bon parent et que vous avez fait de votre mieux pour consoler bébé de ces petits maux. N’hésitez pas à verbaliser vos sentiments à votre conjoint(e) ou à un proche. N’ayez pas peur d’aller chercher de l’aide d’un médecin ou d’un professionnel de la santé au CLSC si vous vous sentez démunis. Dites-vous que la colique est phénomène répandu et temporaire. Alors on respire par le nez, on fait une pause, on chante, on berce, on masse, on se promène, on keep calm and repeat !  

 

Bonne chance!  

 

N’oubliez pas que votre médecin de famille, les lignes d’écoute, le livre mieux-vivre avec son enfant, les CLSC et info santé (811) sont toujours à votre disposition si vous avez des questions ou besoin d’aide. 

 

 

 

NADIA J. 

Cette infirmière clinicienne compte 10 ans de bagage en sciences infirmières. Elle pratique maintenant en santé communautaire en périnatalité et enfance-famille. Nadia est une femme bourrée de talents cachés qui évolue à travers sa vie de famille et professionnelle. Ainsi, elle vous invite à lire ses capsules santé! 

Share on Facebook
Please reload

SUIVEZ-MOI
  • Black Facebook Icon
  • Black Pinterest Icon
  • Black Instagram Icon
POSTS EN VEDETTE
Please reload

RECHERCHE PAR MOTS-CLÉS