© 2016 originally by Design for life

Proudly created with Wix.com

De la joie dans l'air. Des fleurs dans mon coeur.

May 17, 2018

 

Le printemps est enfin arrivé.  Je veux dire, il est là, pour vrai. De vrai de vrai. Pas juste des petits degrés au-dessus du 0 ... Le printemps qui te fait faire des folies là.  Un 15 degrés ensoleillé qui te fait sortir en gougoune sur ta terrasse, une bière à la main. Celui qui réchauffe les petites joues et aussi les coeurs. Le printemps, qui provoque des sourires sans avertir, qui te pousse à acheter cette petite robe bleue pastel aperçue en vitrine la semaine d'avant.  

 

Lunettes de soleil au bout du nez et le coeur en fleurs. C'est comme ça que j'aime me promener à travers les rues bordées d'arbres en éveil. Je vous parle du printemps qui tapisse le sol de fleurs là où au même endroit il y avait d'la belle «slush» grise, quelques semaines à peine. Ce printemps même qui nous motive à prendre une marche, à se mettre belle.  À se lever les fesses du divan pour se rendre au café du quartier. 

 
Depuis que les journées s'étirent j'ai le coeur plus léger. C'est comme si l'arrivée du beau temps avait fait disparaître le nuage gris qui troublait mon coeur et mon esprit depuis un petit moment déjà. Laissez moi vous dire que cet hiver a été déprimant. Très. Il y en a qui aime la grisaille et les ciels voilés, moi ça m'irrite. Et des journées grises de tempêtes et de verglas on en a eu pas mal cet hiver. Pendant le temps des fêtes, c’est beau le tapis blanc. C’est même nécessaire. En janvier, c’est chiant. 

 

J'ai trouvé cet hiver lourd, littéralement. Traîner ma bedaine de fin de grossesse à travers les bordées de neige, les tempêtes de verglas, les bourrasques de vent afin de me rendre à mes rendez-vous de suivi était un vrai supplice. Le temps de me préparer, j'étais déjà découragée! Toute une corvée s’habiller propre et se mettre belle quand, dehors, il fait froid comme en Alaska et que t’es su'l bord d’accoucher ! Je restais donc entre 4 murs à me demander quand est-ce qu'ils allaient finir par pointer le bout de leur nez. Le bébé et le printemps. 

 

L'equinoxe s'est tranquillement installée en même temps que la venue de mon deuxième garçon, né le 16 février dernier. Oui, on était encore en hiver mais on sentait venir la fin.  J'avais maintenant un allié avec qui affronter ces derniers jours de froid, emmitouflés. Toutefois, encore encabanés. Ces maudits murs. 

 

Nous découvrons maintenant les petits plaisirs du printemps. On s'émerveille devant les plants de tulipes et les arbres en fleurs. Lui pour la première fois, Moi, c'est tout comme, tellement je suis contente qu'il soit revenu. Mon cher printemps. 

Share on Facebook
Please reload

SUIVEZ-MOI
  • Black Facebook Icon
  • Black Pinterest Icon
  • Black Instagram Icon
POSTS EN VEDETTE
Please reload

RECHERCHE PAR MOTS-CLÉS