© 2016 originally by Design for life

Proudly created with Wix.com

Apprécier les joies de l’hiver . Ou pas!

February 13, 2019

 

 

 

Premier hiver avec deux enfants. Premier hiver après mon retour de congé de maternité. Premier hiver avec deux enfants après mon retour de congé de maternité. Difficile ? Oui. Exigeant? Oui.  Suis-je dépassée par cette routine hivernale qui nécessite tant d’efforts physiques et mentales ? Oui. 

 

L’hiver c’est chiant. J’ai déjà lu une fois, quelque part, l’hiver après les fêtes c’est insupportable. Je partage fortement cette opinion. Oui, ça me touche quand je vois mon petit gars de deux ans s’émerveiller, le lendemain d’une bordéedevant un paysage tout blanc. Oui, je l’emmène jouer dans la neige parce que je connais l’importance de l’activité physique chez les tout-petits, toutes saisons confondues. Oui, c’est beau la neige quand tu la regardes tomber du confort de chez toi.  N’empêche que je trouve l’hiver chiant on a day-to-day basis. 

 

Suis- je en train de me plaindre ? Oui pis non… Je me défoule. Je vide mon sac. 

 

Traverser cette période de l’année sans s’arracher les cheveux sur la tête relève de l’impossible. À celles qui réussissent, je leur lève mon chapeau.  Sans mentir, je ne m’attendais pas à ce que ça soit aussi ardue. C’est peut-être dû au fait que cette transition s’est fait avec non pas un , mais deux enfants en bas âge . Mettons que j’ai dû faire face à ce changement à la dure. Mettre le suit d’hiver , déneiger la voiture, embarquer les petits dans l’auto, rouler  dans la « neige- bourrasque- verglas- slush -gresil », drop les kids au CPE, braver encore une fois ce foutu cocktail hivernal pour se rendre au travail. Arriver à la dite job et être déjà à boutte !

 

En fait j’ai du mal à m’adapter. Les matins ça rush avec les petits à préparer et à habiller, en plus de braver cette température parfois (très souvent!) exaspérante . Il y a des matins où j’ai le contrôle et là je me sens au top. D’autres fois, les matinées sont plus rock’n’roll et l ‘épuisement se ressent déjà durant la ride en auto. 

 

Pour dire vrai, comme la plupart des gens à cette période de l’année j’en ai ras-le bol de l’hiver et de sa grisaille qui influence mon humeur. Autour de moi ça s’envole vers le sud tels des volatiles migrateurs en fin novembre. Je ne dois pas être la seule à vouloir prendre un break de l’hiver!

 

L’hiver devrait rimer avec gestion. Gestion parce qu’il y a tant de choses à gérer pour une maman qui travaille quand c’est l’hiver.  Gérer l’horloge qu’il faut régler 1 heure plus tôt . Gérer le pantalon de neige laissé à la garderie mais qu’on a tout de même besoin le lendemain de tempête surprise que Météomédia n’avait tout simplement pas décelé.  Gérer les minutes de plus qu’il faudra pour se rendre de la maison, à la garderie, de la garderie au travail.  Gérer le temps qui manque et le sommeil avec , gérer le 2 ans qui aimerait bien connaître la saveur de la neige, sans oublier le liquide lave-glace à mettre, les bottes du plus jeune déjà devenues trop petites … 

 

Plus que quelques semaines avant de  voir apparaître les premiers signes du printemps. Autant de temps à endurer ce climat coriace.  D’ici là ,je m’encourage en me disant que je saurai à quoi m’attendre l’hiver prochain. 

 

Et vous…survivez-vous à la routine matinale avec les enfants pendant la saison froide  ? 

Share on Facebook
Please reload

SUIVEZ-MOI
  • Black Facebook Icon
  • Black Pinterest Icon
  • Black Instagram Icon
POSTS EN VEDETTE
Please reload

RECHERCHE PAR MOTS-CLÉS